Abonnez-vous au fil RSS

Recevez de mes nouvelles par e-mail

Votre adresse e-mail:

Une répression insoutenable au Togo qui n’augure rien de bon au Gabon et en Afrique francophone


Par les temps maussades qui courent en France, le structuraliste Levy-Strauss aurait sans doute rappelé au nouveau Président François Hollande qu’il a été élu grâce aux « esprits » et aux « génies » de l’Afrique. Tous les drapeaux africains présents à la Bastille au soir du 6 mai 2012 en sont un symbole manifeste, sauf pour ceux qui étouffent leur propre intuition. Ceux que Strauss qualifie de « peuples premiers » interprètent aujourd’hui son premier défilé du 6 mai sur les Champs-Elysées et sous les eaux comme un message des « esprits » africains lui signifiant qu’il se trouve, en effet, entre deux rives : le bonheur ou le malheur et la renaissance ou la catalepsie. A lui de choisir dans quel sens ira sa barque, car la puissance même nucléaire ne suffit pas. Que l’on se souvienne seulement de la météo du 14 juillet 2010 quand Nicolas Sarkozy a fait défiler les « armées » africaines sur les Champs-Elysées sous une météo annonçant sa noyade politique : http://moubamba.com/un-paillasson-sanglant-sur-les-champs-elysees/

Des violences au Togo comme en Afrique qui doivent disparaître sous la gauche française

DE GRAVES VIOLENCES AU TOGO CONTRE LA POPULATION CIVILE

Ce qui se passe au Togo n’est plus acceptable et on aimerait voir combien « le changement (de la Françafrique), c’est maintenant » … au Quai d’Orsay, au Gabon, au Togo ou ailleurs en Afrique francophone. En tous cas, nous condamnons fermement les violences au Togo. Laurent Fabius a dit : « Les pouvoirs passent mais les intérêts demeurent » et c’est de nature à inquiéter les nouvelles générations qui attendent une évolution systémique sans précédent en Françafrique. Les doctrines politiques affichées sous Alain Juppé (Présidence Sarkozy) ne pourraient être les mêmes que sous Laurent Fabius : le racisme géopolitique doit être démenti au plus vite.

DE LA SYRIE AU TOGO, LE REFUS DE LA VIOLENCE

PEUT-IL  ÊTRE AU MOINS ÉQUIVALENT ?

Les forces de l’ordre togolaises ont dispersé ces dernières heures,  à l’aide de gaz lacrymogènes une manifestation de l’opposition qui dénonçait des mesures du gouvernement en vue des élections législatives, et des dizaines de personnes ont été blessées, rapportent des sources concordantes.
Policiers et gendarmes ont tiré des gaz lacrymogènes contre quelques milliers de manifestants qui tentaient de se rassembler dans le centre de Lomé au lendemain d’une manifestation similaire où des grenades lacrymogènes avaient aussi été tirées.

Il a été enregistré 54 blessés hier dont 24 graves et 65 aujourd’hui dont 32 cas graves, a déclaré lors d’une conférence de presse Me Zeus Ajavon, coordonnateur du collectif Sauvons le Togo à l’origine de ces rassemblements. Il a appelé à manifester à nouveau jeudi et à observer une journée Togo mort vendredi pour protester contre la répression sauvage et barbare dont les manifestants ont fait l’objet. Il ne faudrait pas laisser penser que la violence en Syrie, qui choque le Quai d’Orsay, si l’on en croit une conférence de presse du nouveau Ministre français des affaires étrangères serait à géométrie variable !? Quand on sait que le pouvoir gabonais vient aussi de s’équiper en arsenal anti-émeute en Afrique du sud, il y a de quoi se poser des questions : François Hollande pourra t-il imposer sa volonté aux dictatures africaines ? La Françafrique de gauche remplacera t-elle la Françafrique de Nicolas Sarkozy, qui sera l’invité à Paris, du nouveau Président français dans quelques heures à l’hommage aux soldats français tombés récemment en Afghanistan ?

Bref, Sauvons le Togo regroupe neuf organisations de la société civile et sept partis et mouvement politiques de l’opposition dont l’Alliance nationale pour le changement (ANC) de Jean-Pierre Fabre et l’Organisation pour Bâtir dans l’Union un Togo Solidaire (OBUTS) de l’ancien Premier ministre Agbéyomé Kodjo. Wait and see …

Bruno Ben MOUBAMBA

Ancien candidat à l’élection présidentielle du 30 août 2009

De l’Union du Peuple Gabonais (UPG)

bruno@moubamba.com

Reader Comments

Ecrivez votre commentaire ici.
Ne serait-il pas temps de peser sur les évènements en convocant tous les leaders d’opinions, tous les dirrigeants progressistes africains pour la préparation d’une méga manifestation à Paris pour sensibiliser le pouvoir Français?


Charte de modération des commentaires

  • Ecrivez lisiblement. Pas de languages SMS, pas de majuscules excessives.
  • Venez dialoguer. Pas de copier/coller d'articles, pas d'affirmations sans preuves.
  • Pas de hors-sujet. Discutez du fond de l'article. Pour refaire le Gabon, venez sur changerlegabon.com.
  • Soyez tempéré. Pas d'appels à la haine, pas de qualificatifs excessifs.

Laisser un commentaire

Dites-nous ce que vous pensez de l'article. Vous pouvez utiliser les balises HTML de base.

Retrouvez-moi aussi ici:

Bienvenue sur mon espace personnel d'expression.

J'ai été candidat pour l'élection présidentielle du 30 aout 2009 au Gabon. J'ai décidé de me battre jusqu'au bout pour un avenir meilleur des peuples de l'Afrique Francophone. Vous trouverez ici l'actualité de mon engagement et les informations d'Afrique et d'ailleurs.


Les dernieres videos

Retrouvez toutes mes vidéos sur YouTube


Mes photos

Retrouvez toutes mes photos sur Flickr