Gabon Eco / UPG : Mathieu Mboumba Nziengui démis de ses fonctions !

UPG : Mathieu Mboumba Nziengui démis de ses fonctions !
Publié le 30-03-2015 |
UPG : Mathieu Mboumba Nziengui démis de ses fonctions !
 L’Union du Peuple Gabonais (UPG) a vibré samedi 28 mars à son siège par la présence de plusieurs fédérations du parti venues nombreuses assister à l’assemblée générale qui a vu la destitution de Mathieu Mboumba Nziengui de son poste de secrétaire exécutif de l’UPG.

« La grève de la faim de Bruno Ben Moubamba est terminée depuis la clôture de l’assemblée générale de l’Union du Peuple Gabonais (UPG) qui a vu le Parti de  Pierre Mamboundou procéder à une « révolution interne » positive. Mathieu Mboumba Nziengui a été destitué de son autorité de secrétaire exécutif de l’UPG par l’ensemble des Fédérations Provinciales du Parti réunies à Libreville, lors d’une assemblée générale qui a eu lieu au siège de l’UPG ce 28 Mars 2015 », a fièrement annoncé Bruno Ben Moubamba sur sa page Facebook.

La nouvelle qui est tombée samedi, est une décision « unanime » prise par les fédérations de l’UPG qui ont participé à la grande rencontre  au siège du parti au quartier Awendjé. Car, depuis quelques semaines, les tensions entre Bruno Ben Moubamba, secrétaire général et Mathieu Mboumba Nziengui, secrétaire exécutif du parti étaient montées d’un cran suite à de profonds désaccords. Le premier cité avait demandé  la tenue d’un congrès pour la remobilisation des troupes alors que le second s’y était farouchement opposé en affichant sa réprobation face à la tournée entamée par Bruno Moubamba dans plusieurs villes du pays.

Suite à cette mésentente, le secrétaire exécutif avait décidé de suspendre son secrétaire général, une décision non approuvée par la base qui dénonçait non seulement la démarche et la partialité du jugement. Le duel était donc attendu.

Continue reading

Gabon Review / UPG : Mathieu Mboumba Nziengui, destitué par la base

Au terme d’une assemblée générale extraordinaire tenue le 28 mars 2015, le secrétaire exécutif de l’Union du peuple gabonais (UPG-Légaliste) a été démis de ses fonctions.

Le président de l’AG signant l’acte de destitution. © Gabonreview

Convoquée en urgence par les responsables des différentes fédérations, une assemblée générale extraordinaire de l’UPG-Légaliste s’est tenue le 28 mars dernier à Libreville. Au centre des discussions : le comportement des responsables de ce parti et la récente décision du secrétaire exécutif de suspendre, pour une durée de six mois, le secrétaire général. Une décision explicitement notifiée le 24 mars 2015, qui avait aussitôt été décriée et désavouée par les militants.

Une vue du directoire de l’UPG, avec Ben Moubamba (au centre) et le vote à main levée des participants. © Gabonreview

Ainsi, après leurs correspondances des 18 et 19 mars 2015, demandant sa démission, resté sans suite, les responsables et représentants des fédérations du Moyen-Ogooué, de la Ngounié, de l’Ogooué-Maritime, de la Nyanga, de l’Estuaire et ceux des localités telles que Makokou et Bifoun, ont décidé, à l’unanimité, de la destitution de Mathieu Mboumba Nziengui, accusé de violer les statuts et règlement depuis des années. Aussi, le secrétaire exécutif ne serait plus digne de la confiance que le fondateur de l’UPG avait placée en lui. «Mboumba Nziengui veut vendre l’UPG au PDG, qu’il parte !», a clamé la représentante des femmes de l’UPG à Ndendé, soutenue par le comité de présidence de l’assemblée générale selon lequel «il ressort que le prolongement de l’intérim (de l’ex-secrétaire exécutif) est contraire aux intérêts de l’Union du peuple gabonais». Conséquence : alors que l’existence du conseil du secrétariat exécutif a elle aussi été déniée, la base a donné tout pouvoir à la commission d’organisation du premier congrès ordinaire du parti, en vue d’assurer la gestion des affaires courantes jusqu’à l’élection d’une nouvelle direction.

S’il n’a pas été cité nommément comme potentiel président de l’UPG, il reste que Bruno Ben Moubamba appartient au noyau dur chargé d’organiser le tout premier congrès ordinaire du parti annoncé pour les 10, 11, 12 et 13 avril prochain à Libreville. Un événement qui semble vivement attendu par les militants, avant la présidentielle de 2016 à laquelle la formation politique entend prendre part, comme «un parti créé pour diriger le Gabon». Affaire à suivre…

Gabon Télévision / Le « Printemps politique » et la « libération de l’UNION DU PEUPLE GABONAIS »

Le « Printemps politique » et la « libération de l’UNION DU PEUPLE GABONAIS » à 13 minutes et 10 secondes du Journal de ‪#‎Gabonnhttps://www.yout Télévisioube.com/watch?v=pnKPfT1m27w

LIRE AUSSI A TOUTES FINS UTILES / UPG : le duel fratricide Mboumba Nziengui vs Moubamba à son paroxysme ? (Info241)

http://info241.com/upg-le-duel-fraticide-mboumba-nziengui-vs-moubamba-a-son,893

La décision qui destitue Mathieu Mboumba Nziengui de l’UPG (Gabon Actu)

http://www.gabonactu.com/2015/03/la-decision-qui-destitue-mathieu-mboumba-nziengui-de-lupg/

http://www.gabonactu.com/2015/03/le-patron-de-lupg-cest-moi-mathieu-mboumba-nziengui/

Gabon / Pour les Fédérations du Parti, Mr. Mathieu MBOUMBA NZIENGUI ne dirige plus l’UNION DU PEUPLE GABONAIS

Mr. Mathieu MBOUMBA NZIENGUI a été destitué de son autorité de Secrétaire Exécutif de l’UNION DU PEUPLE GABONAIS (UPG) par l’ensemble des Fédérations Provinciales du Parti réunies à Libreville, lors d’une Assemblée Générale qui a eu lieu au siège de l’UPG ce 28 Mars 2015 en matinée. Le Congrès tant attendu a été fixé du 10 au 12 avril 2015 à Libreville – Gabon.
L’arrivée du Délégué Départemental de Gamba Mr. YEMBI KASSA
Arrivée des membres de l’ancien Conseil du Secrétariat Exécutif qui ont tous appuyé la démarche des Fédérations du Parti. Sur la Photo : L’honorable Bourobou l’ancienne députée du Parti dans le troisième arrondissement de Libreville, Mr. Makaya le Président National du Mouvement des Sages., Mr. Brant Kombila l’ex Secrétaire Politique en charge du Cadastre et de l’Habitat mais également Vice-Président de la Commission d’Organisation du Congrès de l’Union du Peuple Gabonais (UPG).
Mr. Dorel Matoumba l’ancien Secrétaire Politique en charge de la Défense et Président de la Commission d’Organisation du Congrès.
L’Assemblée Générale a coïncidé avec la fin de la grève de la faim de l’ancien Secrétaire Général concerné par la dissolution du Conseil du Secrétariat Exécutif par les Fédarations.
La prière du Président National du Mouvement National des Sages. Les Sages de l’Union du Peuple Gabonais ont désavoué Mr. Mathieu MBOUMBA NZIENGUI.
Le rapporteur Général YEMBI KASSA de Gamba a lu les grandes « Décisions » aux militantes et militants.

Gabon – UPG / Mr. MBOUMBA NZIENGUI est en conflit avec les militants de tout le pays et non avec Mr. MOUBAMBA

Quelqu’un de « sage » et de censé doit expliquer à Mr. Mathieu MBOUMBA NZIENGUI qu’il n’est pas en conflit personnel avec Mr. Bruno Ben MOUBAMBA mais qu’il est rejeté par les militants du Parti, contre qui, Il devra porter plainte. Et ce, depuis des années. Bruno Ben MOUBAMBA n’est pas concerné par la « destitution » de son autorité du 28 Mars 2015. Nous espérons que dans sa situation et à son âge, il fera preuve de raison. C’est pour quoi, nous tenons à rappeler ce que nous avons déjà dit : « Notre détermination est totale … Nous ne serons pas responsable des dégâts collatéraux … Et d’avance, chacun récoltera ce qu’il aura semé … Y a t-il une personne honnête qui pourrait lui expliquer qu’il n’a aucune chance de gagner contre les militants et les Organes Locaux de l’UNION DU PEUPLE GABONAIS ?

Contre qui Mr. Mathieu MBOUMBA NZIENGUI va t-il porter plainte cette fois ? Contre Bruno Ben MOUBAMBA ? Il n’est concerné en rien par la démarche des fédérations mais a assumé ses responsabilités de protéger les militants accourus au siège national. Contre les militants de Mr. Pierre MAMBOUNDOU réunis en Assemblée Générale ? On demande à voir … 

Bruno Ben MOUBAMBA ».

Avant l’Assemblée Générale de l’UPG qui a destitué l’autorité de Mr. Mathieu MBOUMBA NZIENGUI, le samedi 28 Mars 2015.

L’opinion nationale et internationale est dans l’attente de la mise en évidence des militantes et militants qui soutiendraient Mr. Mathieu MBOUMBA NZIENGUI après 4 années d’une crise interne qui doit s’arrêter sauf s’il veut livre le Parti de Mr. Pierre MAMBOUNDOu à son mentor Mr. Yves Fernand MANFOUMBI, l’ancien Directeur du Budget.  Mr. Mathieu MBOUMBA NZIENGUIa été destitué de son autorité de Secrétaire Exécutif de l’UNION DU PEUPLE GABONAIS (UPG) par l’ensemble des Fédérations Provinciales du Parti réunies à Libreville, lors d’une Assemblée Générale qui a eu lieu au siège de l’UPG ce 28 Mars 2015 en matinée et non par Bruno Ben MOUBAMBA. Le Congrès tant attendu a été fixé du 10 au 12 avril 2015 à Libreville – Gabon. – à Cité Awendjé

Gabon Actu / Destitution de Mathieu Mboumba Nziengui de l’UPG

http://www.gabonactu.com/2015/03/destitution-de-mathieu-mboumba-nziengui-de-lupg/
Destitution de Mathieu Mboumba Nziengui de l’UPG

C’est par un vote à mains levées que Mathieu Mboumba Nziengui, absent, a été destitué @ gabonactu.com

Libreville, Gabon (Gabonactu.com) – Huit fédérations sur neuf  venus de 7 provinces du pays ont destitué samedi au terme d’une assemblée générale extraordinaire,   Mathieu Mboumba Nziengui de son poste de Secrétaire exécutif de l’Union du peuple gabonais (UPG) pour non respect  des statuts et règlement intérieur, a constaté un reporter de Gabonactu.com.

« La présente décision, prise à l’unanimité, porte destitution de l’autorité du Secrétaire exécutif de l’Union du Peuple Gabon, Monsieur Mathieu Mboumba Nziengui par la base du parti, pour non-respect des statuts et règlement intérieur », stipule la décision qui a été votée par acclamation au siège de la formation politique sis à Awendjé dans le 4èmearrondissement de Libreville.

La décision est signée du président de séance, Alfred Mouity Boussougou par ailleurs doyen d’âge venu expressément de Ndendé. Il était entouré d’autres membres. Le Secrétaire exécutif destitué n’était pas présent.

La même  décision met également fin aux activités  du conseil du secrétariat exécutif, l’organe dirigeant du parti. Un bureau a été mis en place pour assurer une  transition  de deux semaines. Le congrès quant à lui se tiendra les 10,11 et 12 avril prochain à Libreville.

La commission d’organisation du  congrès tant attendu par les militants de l’UPG est composée d’anciens membres du bureau national dissout.  Il s’agit de Torel Matoumba et Brant kombila respectivement nommés président et vice-président de la commission d’organisation. Roger Mouloungui coordonateur et Olivier koumba, ancien vice président de la Commission électorale autonome et permanente (CENAP) pour le compte de l’opposition est rapporteur. Jean Louis kombila, trésorier de la commission.

La destitution a été orchestrée par Bruno Ben Moubamba, secrétaire général de l’UPG qui a été lui-même suspendu pour six mois  le 24 mars dernier par son chef Mathieu Mboumba Nziengui.

Bruno Ben Moubamba et ses fidèles ont jugé cette décision inique et cavalière. Ils ont protesté en déchirant la note d’information affichée au siège du parti par les partisans de Mathieu Mboumba Nziengui.

Le bras de fer entre les deux têtes de l’exécutif du parti du feu opposant charismatique Pierre Mamboundou se durcit. Bruno Ben Moubamba ne s’est pas laissé faire. Deux jours plus tard, il annonce via sa page facebook sa revanche : « Mr. Mboumba Nziengui le Secrétaire Exécutif de l’UPG en tentant une manœuvre dilatoire et illégale de suspension de son Secrétaire Général Bruno Ben MOUBAMBA (par ailleurs élu local de Ndendé) a choisi de sortir lui-même de l’UNION DU PEUPLE GABONAIS par la petite porte. C’est lui qui sera suspendu par le Peuple de l’UPG sous peu et nous ne seront pas responsable des dégâts collatéraux, ainsi que nous l’avons indiqué précédemment ».

Joint au téléphone par Gabonactu.com, Mathieu Mboumba Nziengui  a qualifié sa destitution d’une simple mascarade. « Ça fait partie des agitations de monsieur Bruno Ben Moubamba qui est déjà quelqu’un que j’ai suspendu, parce qu’il a commis des fautes lourdes ».

Selon le secrétaire exécutif destitué, M. Moubamba qui a « des relents de putschiste » devrait être mis a nu dans les prochains jours.

Le climat est tendu entre les deux personnes depuis un moment. M. Moubamba accuse M. Mboumba Nziengui de refuser l’organisation du congrès dont les dates étaient plusieurs fois reportées. Fort de sa popularité, Bruno Ben Moubamba se voit déjà au pinacle de l’appareil avec lequel il ira à l’élection présidentielle de 2016. Le petit loup n’a pas caché ses ambitions dans ce sens.

Notons que l’UPG est en crise latente depuis la mort de son président fondateur le 15 octobre 2011. Mathieu Mboumba Nziengui alors N°2 du parti s’était arrogé la première place. Toute chose qui a conduit à l’éclatement de l’ancien parti radical de l’opposition en deux tendances. Mathieu Mboumba Nziengui dirige l’aile dite « UPG-Légalistes »  tandis que « l’UPG-Loyalistes » est patronné par Jean de Dieu Moukagni Iwangou,  ancien conseiller juridique de Pierre Maboundou. D’autres anciens barons de l’ancienne machine de contestation politique sous Omar Bongo Ondimba ont créé leur propre parti en s’emparant de quelques militants et proches de Pierre Mamboundou.

La saga suicidaire n’est pas loin de s’achever.

Sydney Ivembi

GABON / DÉCISION PORTANT ORGANISATION DU PREMIER CONGRES ORDINAIRE DE L’UNION DU PEUPLE GABONAIS (UPG)

DÉCISION N° 0002/UPG/ FDR/ 2015

PORTANT ORGANISATION DU PREMIER CONGRES ORDINAIRE  DE L’UNION DU PEUPLE GABONAIS  (UPG)

Les Fédérations de l’Union du Peuple Gabonais (UPG)

 Vu la loi n°16/2016 du 14 février 2012 portant modification de la loi n°24/96 du 6 juin 1996 relatif aux Partis Politiques ;

Vu les Statuts et Règlement Intérieur ;

Vu la Décision n° 0085/UPG/CSE/SE/ du 23 décembre 2014 portant création organisation, composition et fonctionnement de la Commission chargée de préparer le Premier Congrès Ordinaire de l’Union du Peuple Gabonais ;

Vu la Décision n°086/UPG/CSE/SE/ du 23 décembre 2014 portant nomination des membres du Bureau de la Commission chargée de préparer le Premier Congrès Ordinaire de l’Union du Peuple Gabonais ;

Vu la Décision n°088/UPG/CSE/SE/ du 23 décembre 2014 portant organisation du  Premier  Congrès Ordinaire de l’Union du Peuple Gabonais (UPG) ;

Vu les correspondances des Fédérations  du 18 et 19 mars 2015, demandant la démission du Secrétaire Exécutif  du Parti, de l’Union du Peuple Gabonais (UPG) ;

Vu la Note d’Information du Secrétaire Exécutif du 21 mars 2015, qui suspend unilatéralement les réunions du Conseil du Secrétariat Exécutif;

Vu la Décision n°001/UPG/CSE/SE/NOV/2013 relative à la convocation et à l’organisation de la Convention Nationale, en vue du Premier Congrès Ordinaire de l’Union du Peuple Gabonais ;

Vu le non-respect des délais et des impératifs politiques du Parti ;

Vu l’Assemblée Générale extraordinaire organisée par les Fédérations et les Mouvements Associés de l’Union du Peuple Gabonais (UPG) le 28 mars 2015 à Libreville ;

Vu les nécessités de service ;

 Les  Fédérations 

DÉCIDENT :

 Article 1er : La présente Décision, prise à l’unanimité, porte convocation du Premier Congrès Ordinaire de l’Union du Peuple Gabonais, vingt-cinq (25) ans après sa fondation, le 14 juillet 1989. Elle s’appuie sur le Préambule des statuts du Parti qui dispose que : « […] Animés de la volonté de briser les exclusions pour favoriser l’expression populaire, la liberté de conscience et le bien-être de tous les Gabonais ; attachés aux principes de la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen de 1789 […] ; des citoyens Gabonais qui font de l’Unité et la construction nationales, de la moralisation de la vie publique et de la justice sociale leurs idéaux, ont décidé de créer un Parti politique, dénommé Union du Peuple Gabonais (UPG).»

 Article 2 : Le Premier Congrès Ordinaire de l’Union du Peuple Gabonais se tiendra, les 10, 11 et 12 avril 2015 conformément au Titre Préliminaire des Statuts du Parti qui porte sur les « Principes Généraux de l’Union du Peuple Gabonais ». Il en ressort que « L’Union du Peuple Gabonais entend participer au débat politique pluraliste et permettre la réalisation intellectuelle, morale, matérielle et sociale de l’Homme, sur le territoire de la République ».

 Article 3 : La présente Décision des fédérations du Parti qui prend effet, à compter de la date de sa signature sera enregistrée au répertoire des décisions de l’Union du Peuple Gabonais et transmise aux autorités compétentes par voies légales, afin que nul n’en ignore.

Fait à Libreville, le 28 mars 2015

Le Président de l’Assemblée Générale                       Le Vice-président

Alfred MOUITY BOUSSOUGOU                                   Jean ETOUA ATSAME

Le Rapporteur Général                                                     Le Rapporteur Général Adjoint

 YEMBI KASSA                                                                       Ariel Eloi IWANGOU

GABON / DÉCISION PORTANT DESTITUTION DE L’AUTORITE DU SECRÉTAIRE EXÉCUTIF DE L’UNION DU PEUPLE GABONAIS (UPG

DÉCISION N° 0001/UPG/ FDR/ 2015

PORTANT DESTITUTION DE L’AUTORITE DU SECRÉTAIRE EXÉCUTIF DE L’UNION DU PEUPLE GABONAIS (UPG)

 Les Fédérations de l’Union du Peuple Gabonais (UPG)

 Vu la loi n°16/2016 du 14 février 2012 portant modification de la loi n°24/96 du 6 juin 1996 relatif aux Partis Politiques ;

Vu les Statuts et Règlement Intérieur ;

Vu la Décision n° 0085/UPG/CSE/SE/ du 23 décembre 2014 portant création organisation, composition et fonctionnement de la Commission chargée de préparer le Premier Congrès Ordinaire de l’Union du Peuple Gabonais ;

Vu la Décision n°086/UPG/CSE/SE/ du 23 décembre 2014 portant nomination des membres du Bureau de la Commission chargée de préparer le Premier Congrès Ordinaire de l’Union du Peuple Gabonais ;

Vu la Décision n°088/UPG/CSE/SE/ du 23 décembre 2014 portant organisation du  Premier  Congrès Ordinaire de l’Union du Peuple Gabonais (UPG) ;

Vu les correspondances des Fédérations  du 18 et 19 mars 2015, demandant la démission du Secrétaire Exécutif  du Parti, de l’Union du Peuple Gabonais (UPG) ;

Vu la Note d’Information du Secrétaire Exécutif du 21 mars 2015, qui suspend unilatéralement les réunions du Conseil du Secrétariat Exécutif;

Vu la Décision n°001/UPG/CSE/SE/NOV/2013 relative à la convocation et à l’organisation de la Convention Nationale, en vue du Premier Congrès Ordinaire de l’Union du Peuple Gabonais ;

Vu le non-respect des délais et des impératifs politiques du Parti ;

Vu l’Assemblée Générale extraordinaire organisée par les Fédérations et les Mouvements Associés de l’Union du Peuple Gabonais (UPG) le 28 mars 2015 à Libreville ;

Vu les nécessités de service ;

 Les  Fédérations

 DÉCIDENT :

 Article 1er: La présente Décision, prise à l’unanimité, porte destitution de l’autorité du Secrétaire Exécutif de l’Union du Peuple Gabonais, Monsieur Mathieu MBOUMBA NZIENGUI par la base du Parti, pour non-respect des Statuts et du Règlement Intérieur. Contre le pouvoir personnel, le Titre Préliminaire des Statuts portant sur les « Principes Généraux de l’Union du Peuple Gabonais » dispose que « Force de progrès, l’Union du Peuple Gabonais est essentiellement démocratique parce que tous les droits de la personne humaine et toutes les formes de liberté sont indispensables les uns des autres ».

 Selon l’article 2 de la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen de 1789  cité dans le Préambule des Statuts de l’Union du Peuple Gabonais : « Le but de toute association politique est la conservation des droits naturels et imprescriptibles de l’Homme. Ces droits sont la liberté, la propriété, la sûreté, et la résistance à l’oppression ». Les Fédérations revendiquent le droit de résistance en la matière.

 Article 2 : La présente Décision prend acte d’une vacance du pouvoir matérialisée par une « Note d’Information » du Secrétaire Exécutif datée du 21 Mars 2015 d’une part ; et d’autre part, d’une gestion politico-administrative en violation des statuts et Règlement Intérieur de l’Union du Peuple Gabonais.

 Il ressort que le prolongement de l’intérim de Monsieur Mathieu MBOUMBA NZIENGUI est  contraire aux intérêts de l’Union du Peuple Gabonais.

 Au regard de ce qui précède, les Fédérations et la Base du Parti déclarent solennellement qu’elles ne reconnaitront plus l’autorité du Secrétaire Exécutif, Monsieur Mathieu MBOUMBA NZIENGUI d’une part ; et d’autre part, qu’elles ne reconnaissent plus l’existence du Conseil du Secrétariat Exécutif.

 C’est pourquoi, la Commission d’Organisation du 1er Congrès Ordinaire de l’Union du Peuple Gabonais assurera la gestion des affaires courantes du Parti jusqu’à l’élection d’une nouvelle Direction.

 Article 3 : La présente Décision qui prend effet, à compter de la date de sa signature sera enregistrée au répertoire des décisions de l’Union du Peuple Gabonais et transmise aux autorités compétentes par voies légales, afin que nul n’en ignore.

Fait à Libreville, le 28 mars 2015

Le Président de l’Assemblée Générale                       Le Vice-président

 Alfred MOUITY BOUSSOUGOU                                   Jean ETOUA ATSAME

 Le Rapporteur Général                                                     Le Rapporteur Général Adjoint

 YEMBI KASSA                                                                     Ariel Eloi IWANGOU

Gabon – Printemps de l’UPG / Un vent de révolte tranquille souffle sur l’Union du Peuple Gabonais

Toutes les fédérations de l’Union du Peuple Gabonais (UPG) ont afflué ce 27 Mars 2015 à Libreville​ pour une « révolution interne » qui devrait aboutir à la « libération » du Parti de forces de l’obscurité qui ont paralysé ce Parti depuis la mort de son Président – Fondateur Pierre MAMBOUNDOU le 15 octobre 2011. 

(Avec le Secrétaire Général pensif après 4 ans de sacrifices pour le Peuple de l’UPG, dans son bureau d’Awendjé).– à Cité Awendjé.

(Avec l’actuel homme fort de la Direction du Parti Brant KOMBILA à droite qui appelle ouvertement à un changement radical au sein de la direction du Parti et Bruno Ben MOUBAMBA montrant le coup de poignard dans le dos du Secrétaire Exécutif à son Secrétaire Général dans L’UNION le quotidien national).

(Avec de l’ancien Maire de l’UPG à Ndendé au centre et l’actuel Fédéral à droite)

(Avec la leader des femmes de Ndendé à droite et l’ancienne députée UPG à gauche).

(Avec des militants de Libreville)

(Avec des délégués de Ndendé). – à Cité Awendjé.

(Avec le Président et le Vice-Président de la Commission du Congrès).

(Avec des membres de la direction du Parti qui s’opposent au Secrétaire Exécutif).

Un vent de « révolte » contre l’oppression a soufflé sur le siège national du Parti sis à Awendjé le 27 Mars 2015 avant une Assemblée Générale du Parti le samedi 28 Mars sui s’annonce historique pour le Parti de feu le Président Pierre MAMBOUNDOU.

Gabon Télévision / Ben MOUBAMBA le toujours Secrétaire Général de l’Union du Peuple Gabonais s’est exprimé et annoncé une A.G du Parti

Gabon Télévision / Ben MOUBAMBA le toujours Secrétaire Général de l’Union du Peuple Gabonais s’est exprimé et annoncé une A.G du Parti ce samedi 28 Mars 2015 au siège d’Awendjé – Libreville à partir de 9 heures. Le toujours Secrétaire Général de l’Union du Peuple Gabonais s’est exprimé à 26 minutes et 33 secondes de ce journal télévisé !

L’annonce d’une Assemblée Générale de l’UPG le samedi 28 août 2015 contre les forces de l’obscurité qui agissent de l’extérieur contre l’oeuvre politique de Mr. Pierre MAMBOUNDOU.